La styliste parisienne Agnès b. nous invite au Palais de Chaillot, ce lundi, pour nous présenter sa collection Automne/hiver 2018 avec vue sur la Dame de Fer. Un show composé en trois temps introduisant une invitée, une collaboration et une collection personnelle au style résolument parisien.

La styliste invitée d’Agnès b.

Comme à son habitude, Agnès b. invite un jeune créateur à ouvrir le bal de son défilé. Cette saison, c’est Laure-Hélène Vaudier qui nous présente six silhouettes inspirées de Baudelaire et Marguerite Duras. Les formes sont légères, les couleurs pastels et les matières se veulent fluides. Foulard autour du cou et fleur brodée sur la veste, le style de Laure-Hélène est romantique.

Une collaboration avec le chanteur Nekfeu

Dans son titre ‘Tempête’, le rappeur citait déjà la créatrice dont il admire les créations. Une complicité est née entre les deux artistes autour de leur passion commune, la musique.

Dans Paname y’en a qui s’perdent, y’en a qui espèrent péter des sapes Agnès b.‘ écrivait Nekfeu le 8 juin 2015

C’est donc naturellement qu’ils collaborent pour l’hiver 2018 autour d’une collection mixte aux influences sportswear, aux codes street et graphiques. Essentiellement constituée de noir, la collection est éclaircie par des touches orange vif. Le sweat se porte avec un manteau de fourrure ceinturé alors que le jogging est 100% velours. Le must have de cette capsule reste cette veste blanche imprimée de coups de crayon, comme un brouillon.

La collection Agnès b. Hiver 2018

Pour cette collection hivernale, Agnès b. nous propose des silhouettes intemporelles à la douceur incroyable. C’est un hiver aux couleurs légères et aux imprimés étonnants. Les jupes se voient recouvertes d’arbres enneigés, et le motif phare du show s’avère être un rocher quadrillé de neige.

Agnès b. fait la part belle aux couleurs verdoyantes, les touches de rose donnent envie de se lover dans les mailles chaudes. Les mannequins défilent turban noué sur la tête et les larges carreaux se déclinent version fenêtre ou tartan. Les silhouettes sont faciles à porter et actuelles. Et évidemment, le show se termine par une robe de mariée, sans ça ce ne serait pas du Agnès b. !

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

"Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire - ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas." - Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.