Vendredi 18h30, nous pénétrons dans un appartement très parisien, situé rue de Rivoli. Le parquet craque sous nos semelles, les murs sont d’un blanc immaculé, on s’installe pour admirer le show Gauchère.

Pour l’automne-hiver 2018, Marie-Christine Statz nous propose une allure minimaliste. Les matières aux tombés plombants sont jouées sur des volumes larges, la longue robe tunique se porte sur le pantalon aux plis marqués alors que les finitions bords francs désépaississent la silhouette. On retrouve une large fente sur plusieurs pièces de la collection, subtile touche de féminité et libératrice de mouvement.

La doudoune s’étend jusqu’à créer une écharpe que l’on laisse pendre le long du buste. La créatrice joue les trompes l’œil grâce à des découpes bien pensées et coutures contrastées. Elle s’amuse aussi de la fluidité sur les jupes et longs manteaux et varie les matières. Quant aux couleurs on note que le kaki reste encore à l’honneur l’hiver prochain. Ravivé par un bleu ciel, il est toujours aussi séduisant.

Des grandes maisons aux jeunes créateurs, plongez en immersion dans l’envers du décor. Découvrez aujourd’hui les backstages du défilé Gauchère Automne-Hiver 2018/2019 photographiés par Pierre Pomonti.

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

"Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire - ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas." - Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.