Premier défilé de Serge Ruffieux pour la Maison Carven cette semaine. Une nouvelle direction artistique très attendue dans la modosphère, et le changement est d’ores et déjà palpable. Le créateur apporte sa patte et impose une allure sportswear raffinée à la femme Carven 2018 !

Les matières rigides côtoient la délicatesse des mailles ajourées. Les découpes graphiques se font sur matières satinées, les volumes sont vaporeux et les sacs surdimensionnés. Le cabas porté façon pochette nous fait de l’œil. Les boutons se multiplient comme une répétition le long des jupes ou encore, sur la fourche des pantalons tailles hautes qui la rende interminable. Les jupes se superposent à un tulle bricolé de broderies et d’incrustations de sequins. Les robes mi-longues sont resserrées par un lien coulissé façon 90’s. Les manteaux se veulent bi-matières, jacquard doublé de velours côtelés, le mélange sport-chic est majestueusement orchestré.

Et puisque le sport outdoor est un élément cher à Serge Ruffieux, c’est naturellement que le polo se place comme le it-produit de la saison chez Carven. Selon lui ‘cette pièce est à la fois un emblème de la garde-robe bourgeoise et de la virilité un peu brute (…). Un contraste intéressant à travailler.’ Vent de modernité au sein de la Maison française, succombez à la nouvelle femme Carven, elle est belle !

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

"Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire - ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas." - Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.