Les lunettes de soleil sportswear étaient partout cet été, on vous explique le pourquoi du comment ! Les montures enveloppantes à lentilles métallisées d’Oakley étaient au top dans les années 90 et au début des années 2000, un peu comme les chaussures en plastique et les bandanas douteux de Justin Timberlake.

De Madonna à David Duchovny, tout le monde les portait selon un article du LA Times de 1997. Les montures sportives aux verres brillants et réfléchissants qui ont fait leur apparition en 1984 – portant fièrement l’influence des premiers masques de ski – ont été adoptés par les cyclistes et les pilotes de motocross avant qu’elles n’apparaissent sur le nez du grand public.

Pour généraliser massivement, au cours de cette décennie, elles ont retrouvé les faveurs des londoniens qui traversaient le centre ville en costume et en baskets Asics, ainsi que sur les policiers américains et, bien sûr, les cyclistes. Mais en 2018, les teintes de style Oakley apparaissent dans des endroits de plus en plus mode. Pourquoi ce retour massif ? Voici nos meilleures suppositions !

Un retour en fanfare sur les défilés

En septembre 2017, Rihanna a présenté des lunettes Oakley-esque à New York lors de son défilé Fenty Puma printemps-été 2018. Toute sa collection capsule a été inspirée par l’esthétique du motocross et Rihanna elle-même est apparue portant les lunettes à la fin du show.

Fenty Puma

Fenty Puma

Peu de temps après, Nicolas Ghesquière a transformé des lunettes de soleil en lunettes de sport, avec de grandes lentilles réfléchissantes lors du défilé Louis Vuitton printemps-été 2018 à Paris, contrastant avec une collection visiblement moins sportive.

Louis Vuitton

Au cours de la même semaine, Stella McCartney a proposé des lunettes autoproclamées ‘Turbowrap‘, conçues de manière écologique grâce à l’utilisation du bioplastique, lors de son défilé de prêt-à-porter, qui rappelle également les designs sportifs d’Oakley. Margiela, quant à lui, a présenté une version plus élégante du style Oakley lors de son défilé. En février, la créatrice Marine Serre, lauréate du prix LVMH, a dévoilé des modèles aux teintes similaires en parfaite adéquation avec son esthétique ‘futurewear‘.

Stella McCartney

Marine Serre

La même année, une paire de lunettes de soleil Oakley co-brandée a défilé lors du show printemps-été 2019 d’Alexander Wang à New York, où elles ont été jumelées (de manière appropriée) à des références à la culture pop des années 90, tels que les bandanas et les chaussettes de sport. De retour à Paris, une monture à la Oakley, baptisée ‘Tailwind‘, a fait son apparition lors de la présentation masculine d’Heron Preston, avec des verres réfléchissants portant la signature du créateur.

Alexander Wang

Des collaboration bien pensées

En mars dernier, Ronnie Fieg, le fondateur de la boutique Kith de New York, a annoncé une série de collaborations  avec adidas, Columbia, G-Shock, Tumi et, vous l’avez deviné, avec Oakley. Les couleurs typiquement audacieuses des lunettes de soleil occupent une place importante dans cette capsule, tirées des rouges de la terre d’Utah.

Kith x Oakley

La collaboration avec Palace Skateboards ramène Oakley à ses racines avec des coloris inspirés des années 90, le tout accompagné d’une campagne mettant en vedette des Jet Ski. Même Samuel Ross, de la marque ACOLDWALL*, a travaillé avec eux pour développer une collection automne-hiver 2018 minimaliste présentée au salon CIFF de Copenhague. Une autre collaboration pou l’été 2019 est en préparation !

Palace Skateboards x Oakley

Samuel Ross x Oakley

Une tendance reprise par les stars

Après Rihanna, on retrouve aussi Kim Kardashian (malheureusement ou heureusement) initiatrice de cette tendance. On a pu la voir avec des montures de style Oakley lors de la campagne ‘paparazzi’ de Yeezy Saison 7 et lors du défilé Louis Vuitton printemps-été de Virgil Abloh.

Parfois les produits les plus insignifiants, moches et oubliés de notre époque refont surface. Il suffit de regarder les ‘baskets de papa‘, les cuissardes UGG de Y/Project ou les collaborations Crocs avec Christopher Kane et Balenciaga. Partout où nous regardons, nous sommes entourés de choses qui sont tellement fausses qu’elles en deviennent acceptables. Alors pourquoi pas les lunettes de soleil. Les Oakley rentrent parfaitement dans cette catégorie. Elles sont avant tout conçues pour la performance technique – la marque détient plus de 850 brevets pour le prouver – alors pourquoi ne pas les rendre élégantes ou sexy ?

Oakley

En les proposant sur le dernier défilé ‘Vetements‘, Demna n’aura pas nui à la réputation d’Oakley. Les verres étaient parsemés de pointes métalliques menaçantes. Celles-ci ont donné aux lunettes une impression de cyberpunk agressif loin de l’aspect technique habituelle d’Oakley. Soyons honnêtes, les lunettes sportwear esprit cycling ne sont pas à la portée de tous, mais rien ne vous empêche de faire un tour chez Decathlon (ou chez Oakley) pour en essayer une paire. Bonne rentrée !

Vetements

Crédits : Thom Waite pour Dazed & Confused

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.