En ce début d’année 2018, Justin Timberlake est sur tous les fronts. En parallèle de sa carrière d’acteur, il renoue avec ses premiers amours : la musique. La popstar signe donc son grand retour, avec un cinquième album, disponible depuis le 2 février.

Chaque opus de Justin Timberlake est un événement, et ‘Man of the Woods‘ ne fait pas exception. Pour son come-back, suite à cinq ans d’absence, le chanteur n’a pas fait les choses à moitié. Il offre 16 inédits, concoctés avec ses acolytes de toujours : Pharrell Williams et Chad Hugo aka The Neptunes. Le crooner a également enregistré deux duos de qualité : l’un avec Alicia Keys sur ‘Morning Light’, et l’autre avec Chris Stapleton, présent sur ‘Say Something’.

C’est avec le single ‘Filthy‘ que cette nouvelle ère a été lancée. Avec cette chanson aux allures d’expérimentation, l’artiste en a étonné plus d’un. Le morceau est un mélange d’inspirations diverses, à tel point qu’il est difficile de lui attribuer un genre précis.

Mais que les puristes se rassurent : le reste du disque est bien plus conventionnel. Le protégé de Timbaland mise sur ce qu’il sait faire de mieux : des titres ultra accrocheurs, entre pop et R&B. D’ailleurs ‘Midnight Summer Jam’, ‘Higher, Higher’ ou encore ‘Supplies’ ne font que confirmer son statut de valeur sûre de la pop. Pour autant, le chanteur arrive à se renouveler et intègre quelques touches de folk et country ici et là.

C’est le cas notamment sur la ballade ‘Flannel’, ainsi que ‘Livin’ Off the Land’ et ‘The Hard Stuff ‘. Preuve que l’ancien leader de NSYNC n’a rien perdu de sa superbe.

A propos de l'auteur

Yoan Corantin

“La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.” - Platon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.