C’est ce jeudi 21 juin dernier, au cœur des jardins du Palais Royal, que l’ancien styliste de Kanye West, Virgil Abloh, a fait ses premiers pas chez Louis Vuitton avec la collection homme printemps-été 2019.

Nommé chez Louis Vuitton le 7 avril dernier, Virgil Abloh succédait au directeur artistique Kim Jones, aux commandes du géant français depuis pas moins de sept années. La stupeur générale de cette annonce a été très vite supplantée par la curiosité et l’excitation provoquée par cette nomination inédite. Premier afro-américain à la tête d’une maison de luxe, Virgil Abloh dévoilait donc son Homme Vuitton, subtil mélange entre l’héritage faste et sa patte street-wear.


Intitulée ‘We are the world’, la collection printemps-été 2019 prône la diversité avec un casting majoritairement noir et métissé. Elle fait également écho à la chanson de Lionel Richie et Michael Jackson, soulignant l’étendue et la richesse de la culture afro-américaine dans la musique et le style.

Érigé au milieu de la verdure, le podium arc-en-ciel donne le ton de cette collection résolument chromatique. Si les premières silhouettes sont d’une blancheur immaculée, les suivantes prennent de la couleur en tournant au beige chaud, puis à un vert olive pour enfin exploser en une palette de couleurs vives boostées à coups de détails de jaune, bleu, vert et orange fluo.


Outre ce jeu de couleurs omniprésent, les coupes, imprimés et matières s’amusent aussi des codes rigoureux du luxe : le motif fleuri devient tableau où la célèbre Dorothy du magicien d’Oz se prélasse, les maillots de corps flirtent avec la transparence, le tailoring prend du volume, les pièces se recouvrent de zips et patchs à perte de vue et la doudoune est doublement matelassée.


Côté accessoires, domaine où Louis Vuitton règne en pionnier, le pari est aussi franchement réussi. Les sacs s’habillent de chaines en PVC, le monogramme, toujours présent, se décline tour à tour sur toile irisée, transparente, suède ou vinyle. Quant aux iconiques malles, elles s’improvisent sac à main en format medium et arborent les chiffres ‘003’ tandis que la bandoulière se veut harnais de commando et change de forme au fil des silhouettes. En somme, un coup de maître signé Virgil Abloh.

A propos de l'auteur

Chloé Ambre Maurin

"Vaines bagatelles qu’ils semblent être, les vêtements ont, disent-ils, un destin plus important que de nous tenir chaud. Ils changent notre vision du monde et le point de vue du monde sur nous." - Virginia Woolf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.