Samedi 20 heures, nous pénétrons dans l’école nationale supérieure des beaux arts de Paris. Accueillis par un couloir de néons colorés, on reconnaît immédiatement les célèbres rayures de Sonia Rykiel. Et à la manière du saturday night, le show commence en fanfare, il nous donne la fièvre, c’est la fête !

Quatre filles entrent en piste, cheveux crépus, coiffées façon Sonia, sourire aux lèvres et déhanchés assurément joyeux ; elles nous donnent envie de danser en l’honneur du cinquantième anniversaire de la Maison Sonia Rykiel.

‘Cette collection n’est pas un hommage mais honore l’esprit de Sonia Rykiel, qui a encouragé les femmes à vivre leur vie de façon créative, individuelle, et à haute voix’ déclare Julie de Libran, directrice artistique de la Maison.

De la chapka aux bottes, la fourrure se porte en total look. Les robes sont scintillantes, les blazers sont recouverts de sequins et le tartan redevient roi. L’allure est à la fois punk et glamour. Les manches sont resserrées par des sangles, Julie de Libran joue le bi-matière et le zip à tout va.

Pour le final, les mannequins reviennent en rythme quand tout à coup une pluie de cotillons argentés et colorés nous surprend. Et comme si cela ne suffisait pas à notre cœur en fête, le groupe Bananarama débarque sur la scène pour continuer ce splendide show. ‘Rykiel 1968 – Forever‘ !

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

"Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire - ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas." - Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.