‘Quand j’étais jeune, mes parents m’emmenaient en vacances à La Grande-Motte, une station balnéaire du sud de la France. Loin des plages paradisiaques que vous photographiez pour votre instagram, cet endroit est totalement démodé, et c’est pour cette raison que je l’aime. Tu oublies les apparences. Tu manges une mauvaise glace et pourtant elle restera la meilleure que vous n’ayez jamais mangée. Il y a une certaine insouciance dans cet endroit que je voulais transmettre. En maillot de bain à la plage, vous ne pouvez pas vous cacher derrière une photo retouchée.

Après avoir été mannequin pendant plusieurs années, je voulais partager ma propre vision de la beauté. Dans le secteur de la mode, il semble que la beauté n’est promue que par les jeunes femmes à la peau lisse, qui font la moue et qui ont l’air farouche.

Je vois la beauté dans les rides, les vergetures, la cellulite et tout ce que la société appelle les imperfections. Ces détails ne sont que les marques du temps, témoins de la vie qui passe. Ils rendent le corps beau et nous devrions les sublimer au lieu de les cacher. Il y a de la beauté partout pour ceux qui savent la regarder. Je ne veux pas cacher la vérité.’

Le film renforce ce sentiment. Vous n’avez qu’une seule occasion de prendre la bonne photo, vous êtes donc plus concentré sur le sentiment que vous souhaitez partager – c’est l’ici et maintenant qui compte. Vous ne pouvez pas voir la photo avant de développer le film, mais si vous vous concentrez sur l’énergie, peu importe le décor, ce sera bien.

J’espère avoir pu exprimer la douceur de vivre à La Grande-Motte. J’espère que vous pourrez sentir la brise de la mer et le sel dans vos cheveux, entendre le son des vagues et imaginer la conversation qu’entretiennent les grands-pères.’

A propos de l'auteur

Pierre Pomonti

'Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.' - Marcel Proust

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.