Pour le lancement de la Fashion Week parisienne, Simon Porte Jacquemus nous avait préparé un coup d’envoi explosif, hier soir au musée Picasso ! Fidèle à sa région, le créateur nous emmène une nouvelle fois dans sa contrée natale, où il nous a concocté une collection solaire placée sous le signe de la sensualité.

« Je crois n’avoir jamais vu ma mère aussi belle les soirs après la plage et après certainement l’amour. Les soirs où on allait faire le tour du port, le tour des boutiques, ces boutiques de souvenirs remplies de pendants, céramiques, paréos et bandeaux à cheveux. (…) « La bombe », comme on dit chez nous. » édito de l’invitation du show

En présentant sa collection printemps-été 2018 nommée « la bomba », Jacquemus rend donc hommage à sa mère tant aimée, et malheureusement disparue.

La bomba dévoile un jeu de drapés incroyable; des nœuds faussement noués qui rappellent les paréos. Jacquemus allie légèreté et sensualité avec brio en mixant la douceur du lin, les chemises blanches légères aux décolletés profonds et aux fines bretelles. Les coloris sont doux et neutres, un marron et un jaune soleil réchauffent les silhouettes.

La femme Jacquemus laisse l’impression d’avoir enfilé sa sortie de bain à la hâte. Ses cheveux sont naturels, cachés sous un chapeau de paille extra-large. Boucles d’oreilles pendantes et dépareillées habillent les tenues. Et pour terminer le look, on adopte absolument le it-bag Jacquemus version extra-mini qui vérifie le dicton « plus c’est petit, plus c’est mignon ».

Ce coup d’envoi a fait sensation dans le monde de la mode. À la manière dont on lance une bombe, Jacquemus agite la modo-sphère !

 

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

« Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire – ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas. » – Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.