Vendredi sur Mer sort son premier EP pop-électro ‘Marée basse’

L’année 2017 aura vu émerger de nouvelles voix féminines, toutes plus prometteuses les unes que les autres. Parmi elles, une certaine Vendredi sur Mer dont le pseudonyme est aussi singulier que son interprète. Dans la lignée de Tess, Pomme et Eugénie, elle souffle un vent de fraîcheur sur la scène pop actuelle.

La jeune artiste (de son vrai nom Charline Mignot) vient de sortir son premier EP baptisé ‘Marée basse‘. Au programme : six titres qui résument assez bien son univers pop-électro. Chaque chanson du projet s’écoute comme une histoire. Elle parle d’amour et de désillusion dans un style proche de la ‘poésie chantée‘.

Que ce soit sur ‘Les temps’, ‘Larme à gauche’, ou ‘Lune est l’autre’, l’artiste fait preuve d’une grande délicatesse et sensibilité. Par la même occasion elle arrive à installer une atmosphère mélancolique, mais toujours assumée.

En plus de textes très travaillés, la suissesse met aussi en avant la dimension esthétique de sa musique. C’est dans cette logique qu’elle a fait à appel à Kong pour mettre en image certains morceaux. Et pour cause : la photographe a réalisé les clips de ‘Les Filles Désir’ et ‘La Femme à la Peau Bleue’ sortis précédemment.

Consécration ultime : Sonia Rykiel a utilisé l’un de ses singles lors du défilé Printemps – Eté 2017. Preuve que Vendredi sur Mer est à suivre de (très) près : son concert au Point Éphémère prévu en janvier affiche déjà complet.

A propos de l'auteur

Yoan Corantin

“La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.” – Platon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.