Hier soir, Jacquemus donnait le coup d’envoi de la fashion week parisienne pour la deuxième saison consécutive. C’est parti pour 9 jours de folie, de création, d’admiration et d’applaudissements. Et pour ce premier show Automne/hiver 2018-19, l’enfant prodige de la mode fait souffler un vent chaud sur la capitale.

À la manière d’Yves (Saint Laurent), Jacquemus est parti s’inspirer à Marrakech où il confie avoir « pour habitude de partir [se] ressourcer après les défilés. » Et il ajoute « Là bas, je vis, je fais de la moto, je me perds dans les souks et ce pays ne cesse de me fasciner. J’ai dessiné cette collection au retour d’une de ces escapades, sans attendre mon hiver chaud. Je veux apporter du soleil, de la chaleur, de l’énergie dans cette période grise, dure, froide; nous en avons tous besoin. »

Jacquemus-fashion-show-FW18-pfw-folkrPar cette nouvelle collection intitulée ‘Le Souk’, Jacquemus dévoile une ligne solaire où les coloris chauds et épicés viennent illuminer nos vêtements d’hiver. Tons marrons et sables se mêlent aux teintes orangées et cuites. Le kaki, quant à lui, est jauni par le doux soleil du Maghreb.

Comme pour faire perdurer l’été, Jacquemus réinvente nos pièces estivales grâce à des matières épaisses et chaudes : les jupes fluides se voient renouvelées en maille, nos tuniques se rallongent et se superposent à des pantalons (raccourcis)La femme Jacquemus porte la robe fendue, la jupe façon sarouel et les trenchs amples. Après la bomba de l’été, la fluidité et les drapés règnent toujours. Les décolletés sont arrondis par un col polo traité à la manière d’un châle. Jacquemus joue sur les proportions et ne lésine pas sur la matière pour des tombés irrésistibles.

Et pour clore cette belle soirée, le créateur lance une bombe en venant saluer son public vêtu d’un pull camel à l’inscription claire ‘New job : l’homme Jacquemus’. Depuis le temps qu’on l’attendait… C’est une joie pour la mode masculine. Le créateur confie même « ce n’est pas une marque, c’est l’histoire de ma vie. (…) Je me suis toujours dit que je lancerais l’homme quand je tomberais amoureux. » Ainsi, Simon Porte Jacquemus annonce sa présence lors de la fashion week masculine en juin prochain, on trépigne déjà d’impatience !

Jacquemus-fashion-show-FW18-pfw-folkr (32)

A propos de l'auteur

Anouck Leclercq

"Les filles averties respectent les règles mais twistent les codes. Car ce sont elles qui décident quand elles veulent séduire - ou pas. Bref, elles jouent mais ne trichent pas." - Philippe Corbin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.